En lisant le titre de ce chapitre, vous vous dites peut-être que je plaisante ou que je suis un hurluberlu.

Mes patients ont la même réaction quand je leur dis pour la première fois de se mettre au surf pour perdre du poids, améliorer leur humeur, faire diminuer leur niveau de stress ou certaines douleurs rhumatismales,…

Pourtant, je suis on ne peut plus sérieux !

Je crois fermement que le médecin généraliste (ou le cardiologue, le neurologue, le psychiatre, le gériatre,…) devraient plus souvent prescrire sur leur ordonnance des mesures d’hygiène de vie, au premier rang desquelles une activité physique régulière.

La prescription médicale impliquerait de déterminer l’activité physique adéquate, la fréquence et l’intensité de la pratique (= la posologie).

Les cardiologues préconisent déjà 30 minutes de marche rapide quotidienne à leurs patients présentant des facteurs de risques cardio-vasculaires comme une hypertension artérielle, une hypercholestérolémie ou un diabète.

Certains rhumatologues conseillent le dos crawlé en natation pour soulager le mal de dos.

Si l’on excepte ces activités physiques de base comme la marche, la natation ou encore le vélo, il est rare qu’un sport en particulier soit préconisé dans une indication médicale bien précise. On se contente de dire vaguement aux patients « bougez ! » : ce n’est pas suffisant pour motiver les gens à adopter une activité physique quotidienne.

De nos jours, les médecins attendent d’avoir des « preuves scientifiques » pour recommander un traitement ou une mesure d’hygiène de vie. Mais les données sur une activité physique comme le surf manquent cruellement… Je me base donc principalement sur mes connaissances acquises par l’expérience pour conseiller le surf à telle ou telle personne.

Mais attention, le surf ne se préconise pas n’importe comment, ni à n’importe qui. Nous verrons qu’il existe de nombreuses indications au surf, et quelques rares contre-indications.

Il m’arrive de prescrire à des patients sédentaires de se mettre au surf, et ils ne sont pas déçus en général !

Il m’arrive aussi de conseiller à certains patients surfeurs de modifier leur pratique en raison de problèmes articulaires ou neurologiques par exemple : je n’ai pas dit d’arrêter le surf mais de le pratiquer autrement. Quelle que soit votre maladie ou votre handicap, il y a toujours un moyen de surfer.

Si je consacre un livre aux bienfaits du surf, c’est parce que je suis convaincu qu’il peut apporter beaucoup plus que certains sports, car pratiqué dans un environnement bénéfique pour la santé.

On s’ouvre de plus en plus à des thérapies alternatives comme l’art-thérapie, la musicothérapie ou encore  la delphinothérapie, etc. Ce livre – et ce site Internet – poseront les bases de la Surf Thérapie !

En France, 90% des patients ressortent de chez leur médecin avec une ordonnance de médicaments, ce qui explique la surconsommation record de médicaments dans notre pays. Les médecins feraient mieux de marquer plus souvent des conseils d’hygiène de vie sur leur ordonnance, comme la pratique régulière d’une activité physique. Les patients ne leur feraient pas moins confiance… Il m’arrive donc de prescrire des séances de surf à mes patients !

N.B. : l’ordonnance factice ci-dessous est à prendre au second degré 😉

Ordonnance de prescription médicale d'une activité physique comme le Surf copyright www.surf-prevention.com

A propos de l'auteur :

Médecin, surfeur, SUPeur. Auteur des livres Surf Thérapie et DETOXseafication. Adjoint au maire de Biarritz à l'Environnement, Qualité de Vie et Bien-Être.

 

Tags: , , , , , , , ,

 

3 Commentaires

  1. francois Gouffrant dit :

    Ajoute sur tes ordonnances : lieu : hendaye !!! On est assez nombreux par ici !!!

  2. Lily dit :

    Hum, un petit commentaire qui fleure bon le localisme !! Personnellement, je pense le plus grand bien de cette ordonnance… qui ne m'incitera pas à surfer, mais à profiter plus consciemment des bienfaits de l'océan…

  3. nico dit :

    Etes vous certains que quelques uns ne deviennent pas un peu crétin a s'enfiler trop de tubes vers chez vous,enfin chez lui et puis aussi chez nous du c…

Laisser un commentaire