Alors que s’est tenue à Biarritz une conférence internationale sur la valeur et la préservation des vagues, revenons sur un scandale immobilier dont la plage de la Côte des Basques a bien failli être victime dans les années 70. La construction envisagée d’une marina aurait pu y faire disparaître les vagues et défigurer à jamais le site.

Sous les prétextes fallacieux de vouloir consolider la falaise et de retrouver une plage, un projet immobilier totalement ahurissant avait été imaginé par des responsables politiques. Heureusement à l’époque, les promoteurs n’avaient pas osé se lancer dans ce chantier pharaonique, mais nul doute que s’ils avaient prédit la flambée des prix de l’immobilier qu’allait connaître la Côte Basque, ils se seraient lancé dans ce bétonnage tous azimuts.

Les vagues du spot de la Côte des Basques auraient pu totalement disparaître si ce projet avait vu le jour du fait de la construction d’un port de plaisance.

Même si la Côte est de plus en plus souvent surpeuplée de surfeurs, elle n’en garde pas moins un cadre magnifique et des vagues qui peuvent parfois se révéler de grande qualité.

Biarritz a échappé à ce projet mais différentes verrues architecturales ont quand même été construites sur le front de mer. Aujourd’hui, un tel projet immobilier ne serait plus concevable grâce à la Loi Littoral votée en 1986 pour encadrer l’aménagement des côtes.

Je vous invite à regarder attentivement cet extrait de l’émission « la France défigurée » diffusée en 1975 pour essayer de comprendre la mégalomanie des hommes et apprendre des erreurs du passé.

Lire aussi : Bali : alerte au bétonnage au Paradis des surfeurs

A propos de l'auteur :

Médecin, surfeur, auteur du livre Surf Thérapie. Adjoint au maire de Biarritz à l'Environnement, Qualité de Vie et Bien-Être.

 

Tags: , , , , ,

 

3 Commentaires

  1. buttonsbtz dit :

    la prise d'hallucinogènes était monnaie courante à l'époque;
    cote des basques "odyssée de l'espace"
    ça fait flipper,merci pour ces archives,surf prev!
    ps;on a quand meme eu droit à notre cité de l'ocean.

  2. drakkars dit :

    P'taiiinnnnnnnn
    On l'a échappé belle !!!!
    Projet pharaonique et complètement irréaliste vu la violence des vagues à cet endroit !!!!

  3. Harpocrate dit :

    Pour ou contre, c'est une question d'éthique personnelle mais ce qu'il faut savoir c'est que si se projet financé au départ par l'Emir du Koweit n'a pas abouti ce n'est absolument pas pour des considérations d'ordre écologique. La vérité est plus sordide. Un responsable de la société d'études impliquée dans ce projet a pour des raisons de financement d'un parti politique, émis quelques fausses factures. Parvenue par on ne sait quelle source, l'affaire à été portée à la connaissance du public par le Canard enchainé. Une action en justice s'en est suivie et dont le licenciement de plusieurs personnes de la société d'études, dont le coupable de la malversation, en a été la conséquence. Techniquement, le projet avait été étudié par des ingénieurs de très haut niveau qui n'avaient négligé aucun détail. Quant à l'opportunité de voir s'accomplir un tel chantier, il faut demander aussi l'avis de ceux qui ont vu se construire la Grande Bibliothèque François Mitterrand, la Pyramide du Louvre et bien d'autres ouvrages qui ont ou qui auraient pu déclencher des scandales.

Laisser un commentaire