Samedi soir en fin d’après-midi, une femme et son compagnon ont été happés par une vague alors qu’ils se trouvaient dans une partie basse des jardins du phare de Biarritz. Si l’homme s’en est miraculeusement sorti, la jeune femme n’a pu regagner la plage, et son corps n’a toujours pas été retrouvé malgré les recherches qui se poursuivent.

Je voudrais commencer par adresser mes condoléances à la famille de la jeune disparue, meurtrie par la brutalité de l’accident de leur fille, que les images vidéo passées en boucle sur les chaînes d’informations sont venues leur rappeler douloureusement au lendemain de l’accident.

Après Angelica Mondange (22 ans) en juin 2012 aux Casetas, Robert Bourau-Touyarou (72 ans), en novembre 2012 au Phare, c’est aujourd’hui Charlène Guillem, 28 ans, qui devient la 3e victime d’une chute à la mer en l’espace de 19 mois à Biarritz. Cela commence à faire beaucoup.

Ce qui m’a le plus choqué après l’accident est la réaction des gens. Sans même savoir comment l’accident s’était produit, les donneurs de leçon sur Facebook ou dans les commentaires d’articles étaient prompts à culpabiliser les jeunes. Comme s’ils avaient sciemment bravé un danger qu’ils étaient censés connaître.

La vérité est que la victime, vivant à Bayonne mais originaire de Maine-et-Loire, n’avait pas la notion du danger à cet endroit. Sans quoi elle ne s’y serait certainement pas aventurée. Ces personnes n’ont pas fait exprès de se mettre en danger.

Les panneaux ne suffisent pas à prévenir les accidents: ils constituent une mesure de prévention nécessaire mais insuffisante. Il y a bien des panneaux d’avertissement au phare, mais on voit tant de personnes passer outre en temps normal, qu’on peut être tenté d’en faire de même. Certains panneaux, comme celui de la photo ci-dessus, sont placés bien avant la zone dangereuse, qui dépend elle-même des conditions de houle et de la marée.

Ce qu’il faut savoir est que la zone du Phare où est survenu l’accident est régulièrement fréquentée par des jeunes par forte houle depuis des années. J’y allais moi-même avec mes camarades au lycée pour voir les vagues nous passer par-dessus dans la grotte, et ce jeu à risque (que je ne recommande pas) a même été récompensé l’année dernière à un concours de vidéos pour mettre l’eau en valeur. Si on peut être relativement à l’abri en haut de la grotte, ce n’est plus du tout le cas quand on descend quelques mètres plus bas, là où retombe la vague. Ces jeunes ne le savaient probablement pas et ils ont été surpris à cet endroit par une série de vagues énormes alors qu’ils tournaient le dos à l’océan (chose à ne jamais faire, mais ça aussi il faut l’avoir appris).

Il y a un énorme de travail de sensibilisation à faire et à renouveler inlassablement pour faire comprendre aux gens les dangers de l’océan. Et ces messages de prévention devraient encore être renforcés les jours de forte houle. La prévention des risques en bord de mer est nettement insuffisante par rapport à ce qui se fait à la montagne notamment. On part du principe que les gens devraient connaître les dangers de l’océan; s’il est facile de donner des leçons quand on est surfeur à Biarritz, il est beaucoup moins évident d’anticiper les risques quand on n’a aucune expérience de l’océan.

Les deux personnes tombées à l’eau brusquement ont immédiatement pris une deuxième vague énorme sur la tête. Malgré les conditions extrêmes, elles ont pu nager jusqu’à se rapprocher de la plage du Miramar. Là un sauveteur providentiel en la personne d’Iban Régnier, le président de Surfeurs Solidaires (à qui il faut tirer un grand coup de chapeau), n’a pas hésité à confier ses enfants à un passant et à se jeter à l’eau en slip pour les secourir. Aidé par le Maître-Nageur de la piscine du Sofitel Miramar, il réussira à sauver l’homme, mais la jeune femme, probablement épuisée, finira par disparaître dans les vagues. Selon Iban, ils ont tenu une vingtaine de minutes dans une eau à 12°C avec ces fortes vagues et du courant, mais les secours sont arrivés juste après que la jeune femme disparaisse.

A chaque fois qu’un accident de ce genre survient, il faut se demander si on n’aurait pas pu faire mieux pour éviter ses conséquences dramatiques. Ici, on peut se demander si Biarritz ne gagnerait pas à avoir une équipe de sauveteurs prêts à intervenir pendant les week-ends et les vacances, a fortiori quand il y a de grosses vagues. Le sauvetage côtier se développe à Biarritz, et il pourrait être intéressant de mobiliser des jeunes sauveteurs pendant les jours d’affluence hors saison. Un jet-ski de sauvetage prêt à démarrer depuis Biarritz serait également une bonne idée, car à l’heure actuelle, il faut attendre que le matériel de sauvetage arrive par la route avec les pompiers depuis Anglet.

La vidéo de l’accident a au moins un intérêt pédagogique pour voir comment un accident de ce type peut survenir. C’est aussi un condensé de ce qu’il ne faut pas faire. Quand on voit des personnes en situation périlleuse, on pose immédiatement sa caméra et on leur crie de sortir de la zone dangereuse. Quand on voit quelqu’un tomber à l’eau, on appelle directement les secours soi-même. Et on appelle le SAMU ou les pompiers plutôt que la police dans ces circonstances. Chaque seconde compte dans ces situations.

Il faut bien comprendre que ces accidentés sont des victimes. Nous pouvons tous être amenés un jour ou l’autre à être pris en défaut par l’océan. Lors de la rentrée de houle lundi dernier, je me suis moi-même fait surprendre par une vague à un endroit où jamais je n’aurais imaginé que l’océan pouvait aller. Idem pour les jeunes sauveteurs surpris par une vague dans leur local au même moment. Le spectacle de l’océan est tellement fascinant que nous nous en approchons instinctivement pour l’admirer, c’est plus fort que nous. Apprendre à garder ses distances demande de l’expérience. A nous, habitués de la mer, de transmettre nos conseils de prudence aux néophytes, pour leur éviter un accident, et ne pas hésiter à leur porter secours le cas échéant.

A propos de l'auteur :

Médecin, surfeur, auteur du livre Surf Thérapie. Adjoint au maire de Biarritz à l'Environnement, Qualité de Vie et Bien-Être.

 

Tags: , , ,

 

67 Commentaires

  1. mhyyh dit :

    Excellent article, la signalisation n’est pas au point, personne ne regarde des panneaux « interdit » ou ne prete attention à eux si ils sont la en permanence .. lors de danger il faut mettre plus de barrieres/panneaux expliquants les dangers aux endroits précis.
    De plus l’idée d’une permanance de sauveteur/jet ski est pour moi indispensable. (appliqué le model du ski à la mer peut etre intéressant)

    • haristoy dit :

      je pense surtout qu’ils devraient apprendre à lire !!!! CQFD

      • COMPAGNON Jacques ex Pharmacien à Biarritz dit :

        Assez minable comme commentaire;j espère que tu ne grillera jamais un feu rouge,que tu respectera toujours un stop:dans le cas contraire change de lunettes avant de tuer quelqu’un

    • COMPAGNON Jacques ex Pharmacien à Biarritz dit :

      Tres juste tes propos Guillaume.
      J ai ma petite idée sur la prévention qui n est pas terrible actuellement,la mairie ne positionnant les panneaux que pour se couvrir ce qui est normal.Un sauveteur n aurait pas pu faire grand chose dans ce cas dramatique;un scooteur des mers non plus.C est de la prévention pure qu il faut instaurer.J en fait beaucoup et la plus par du temps je me fais engueuler.Il faut une reconnaissance officiel et j ai la solution.

  2. Gérard dit :

    Si ils étaient pas en train de se faire prendre en photo ils auraient peut être vu la vague arriver…
    Mais bon c’est vrai que c’est tellement cool une photo de soi même sur les réseaux sociaux. J’espère qu’elle est réussie au moins.

    • moi dit :

      Gérard, parle derrière ton écran, que je ne te trouve pas. C’est de mon amie dont tu parles et de moi. On ne se faisait PAS prendre en photo. Je t’interdit, toi et les autres de porter un quelconque jugement sur les raisons qui nous ont poussées à etre sur ce lieu. Tu n’étais pas là. Si jamais tu as envie que l’on en discute plus en profondeur, plus intimement, on peut se retrouver sur ce meme rocher […]

      [Modéré]

      • mikes dit :

        Bon courage pour cette épreuve.
        La nature est magnifique c’est dur ne pas la prendre en photo,chacun est libre de ses actes. Il est difficile quand on est pas averti de connaître les dangers que l’on court.
        Ce qui me gêne,c’est ceux qui on filmé…ils connaissent les dangers du lieu, critiquent en filmant et…ne disent rien, mais après une fois que tout est passé ( qu’ils auraient pu etre utile avant que le drame arrive) se réveillent! en vous criant dessus alors qu’il faut réagir vite. Pour moi l’inconscience c’est de voir le danger et de ne rien dire.

      • Val dit :

        Bonjour,

        Je l’ai connu sur Bordeaux (même travail) et je tiens à te présenter, à toi, à ses amis, et à sa famille, toutes mes condoléances. J’ai eu l’occasion de passer beaucoup de temps avec elle (beaucoup de soirées notamment) et c’était une personne pétillante avec qui j’ai de très bons souvenirs!
        Bon courage dans cette épreuve.

        • Abr dit :

          Charlène était effectivement une personne magnifique,intelligente, humaine , avec un cœur énorme qui donné tout le temps le sourire . .Elle nous manque à tous .La connaissant très bien,elle ne se serait pas mise en danger de cette façon.Merci pour l ‘article .

          .Svp, arrêter de juger ,critiqué !!!Pensez à la douleur que sa inflige à tous ,les amis ,la famille .Moi je suis du coin ou elle a grandit ,donc gérard viens en parlai avec nous !!!

      • COMPAGNON Jacques dit :

        C est un accident,un manque de chance qui peut arriver à nous tous à tout moment dans d autres circonstance.Mon épouse et moi pensons à toi et à ta conjointe .Je vous admire tous les deux pour votre courage.Je prend l engagement de fleurir ce lieu tout les ans à la date du drame pour que nous nous souvenions d une merveille qui est partie trop tot

    • X dit :

      Comment tu peux oser dire ça, faire une leçon pour une soit disant photo pour des réseaux sociaux alors qu’une personne a disparue. Tu mélanges tout et tu ne les connais pas.

      Je connais cette femme, et ça me fait mal de lire des commentaires comme le tien. Imagine juste un instant que ce soit un de tes proches pour peut-être comprendre que tu devrais fermer ta gueule.
      Pense à sa famille et ses amis, j’espère qu’ils n’entendrons jamais des choses comme ça.

      Triste pour mon amie, et dégoûtée de la connerie de certains…

    • tikia dit :

      C’est une honte de parler ainsi,tu n’as aucun respect, aucune compassion pour ceux qui souffrent aujourd’hui de cette tragédie, un papa , une maman, une soeur?, un frère?, des amis comme « moi »…Que t’apportent ces propos? En lisant le même genre de co…..es sur face book, j’espérais qu’aucun proche ne tomberait dessus et voilà c’est fait, es tu fier? Mais qui êtes vous, tous ces beaux moralisateurs pour déballer autant de méchanceté?!!

    • Delion dit :

      Il me semble,(à mon humble avis) que ces jeunes n’ont pas fini de s’en vouloir de leur erreur,d’être malheureux de la disparition de leur copine,et vont être suffisamment marqués à vie,pour ne pas en rajouter des couches en supps…Vous,comme tout ceux qui ont postés des comms stupides ou moralisateurs.

    • Clémentine Martin dit :

      Tu parles d’une amie et de son conjoint d’une façon déplorable. Tu as l’air de connaitre les réseaux sociaux, et toi n’as-tu jamais voulu faire partager un moment sympa entre amis ou en couple. En règle générale, la diffamation et la moquerie n’est pas tolérée, de plus l’ironie n’est qu’un fléau qui ronge les personnes seules, mal aimées ou celles qui ne savent pas quoi faire pour se faire remarquer. La plupart du temps nous voulons nous faire remarquer pour quelque chose de bien et toi tu es vraiment à côté de la plaque. Je rejoint « moi » si tu as des choses à dire, assume les, assume la personne que tu es malgré toute l’animosité que tu as transmis. Je te souhaite simplement de ne jamais vivre une catastrophe comme celle-ci parce que c’est à ce moment là que tu te rendras compte à quel point il est important d’avoir un minimum d’altruisme dans la vie. Jette la pierre une fois, elle te reviendra. Bon vent

    • Nous dit :

      Je trouve tes propos déplorables … En france on passe son temps à juger !!! Tout peut arriver à tout le monde . Je trouve déplorable d’autant plus que nous la famille nous sommes dévastées par ce qui leur est arrivé et nous pleurons notre cousine tous les jours de sa disparition et de voir que certain comme toi parle comme çà , c’est rageant!!!! Je pense que ds ta vie tu n’as jamais vécu de Drame … je ne le souhaite à personne mais à toi je pense qu’une bonne leçon te ferait fermer ta grande bouche insolante et méprisante!!!!!! Respecte les gens et respecte tous ceux aujourd’hui qui vivent cette épreuve !

  3. bacalao dit :

    Pour moi ils ne sont responsables que d’une chose, ne pas connaitre l’endroit, quand je vois certains des commentaires qu’on a pu voir circuler sur le net… certains ont été jusqu’a écrire que c’était bien fait pour eux ! quel manque de respect pour la victime et sa famille.

    Cet endroit est certainement le plus traitre de la côte, en plus ce jour n’était pas un des plus  » gros », quand on est prés du mur on ne voit pas arriver la vague, et en plus elle vous choppe par derrière.
    Certes il y a des panneaux …. Mais bon quand on est en haut de l’escalier, on a du mal à évaluer à partir de quand c’est dangereux.
    Je pense que la municipalité devrait trouver un moyen de sécuriser cette zone les jours de forte vagues.

    Il y a eu pleins de drames à cet endroit depuis de nombreuses années, promeneurs et pêcheurs, et il y en aura d’autres si rien n’est fait, c’est certain.

  4. Denis dit :

    Bel article! A bordeaux, la mairie a ouvert l’accès au fleuve, la Garonne, avec un simple garde corps. Tous les natifs savaient que ce fleuve est dangereux jusqu’à l’embouchure de l’estuaire. Le fleuve a emporté une dizaine de personnes en 1 an et rien n’a été fait. Un panneau tous les 10 mètres avec les portraits, ca calmerai tout le monde! Ils ont mis des bouées, ce qui n’a servi à rien. Une surveillance de la zone est impossible 24/24 365J/an et je suis convaincu que c’est pareil au vieux phare. Par ce temps, qu’aurai pu faire un jetski? Je ne crois qu’à l’éducation et au rabâchage, même si c’est peu vendeur. Est-ce que la vie des gens a moins de poids que le tourisme? A méditer avec les familles.

    Le pire dans cette histoire, c’est que la personne a filmée et à aucun moment, elle a informé du danger. C’est ce qui m’a le plus choqué. Personnellement, j’informe toujours les gens sur la plage sur les baïnes, lorsque je constate un comportement peu adapté. J’ai d’ailleurs toujours une paire de palme à la plage, car je vais dans les zones non surveillées et je souhaite surtout qu’elles le restent! Je suis convaincu que c’est le fruit de l’éducation et la connaissance que l’on m’a donné.

  5. Mart dit :

    Gérard, je te renvoie au paragraphe quatre …
    Le but de l’article tient justement à souligner le manque de connaissance de l’environnement marin et terrestre du Phare de Biarritz. En l’occurrence, le danger n’y est que ponctuel et son attractivité en fait un lieu de passage.
    Bacalao le souligne bien, il y a un angle mort à cet endroit.
    Doit-on les blâmer ? Quid de l’information tournée vers les non-initiés de la mer ? N’est-il pas légitime de se sentir en sécurité derrière une petite murette à dix mètres au-dessus des vagues ?
    Ceux qui surfent à l’année connaissent les risques de la mer. Ce n’est pas pour autant qu’on ne se fait pas surprendre. Personnellement, je me suis déjà bien entaillé sur le blockhauss des VVF, j’ai déjà tapé la tête violemment sur un banc de sable, je me suis déjà fais prendre dans des baïnes, je suis déjà entré en collision avec une autre personne. A chaque fois, ca aurait pû être meilleur, comme ca aurait pu être pire.
    Je me sens en totale sécurité dans l’eau, toute l’année, et je suis pourtant bien au courant des dangers. Ca n’empêche pas de se faire surprendre.
    La base de l’apprentissage, c’est l’erreur.
    Les actions préventives (absence d’accident) n’ont malheureusement pas le même impact que les actions curatives (le sauvetage). Les deux sont à conjuguer et cet article permet de le souligner.
    Nous sommes tous concernés par le danger.

  6. gilles dit :

    C’est vrai c’est jamais leur faute et puis on connait le danger que quand on y goûté!! chat échaudé craint l’eau froide!! vous me faite rire la signalisation n’est jamais suffisante!! Chaque année il y a des mort à cause de ce genre de conditions et chaque année c’est rabâché aux infos et chaque année ça recommence. […]

  7. Antton dit :

    Mes condoléance à la famille

    Cette réflexion me fait penser aux attaques de requins, dans une moindre mesure, au port du casque en ttes circonstances pour la pratique du surf,la règlementation lors d’affluence, l’utilisation de dérives et autres ailerons “soft”, la fermeture des plages en cas de pollution bactérienne ( Et seulement bactérienne !! ) et autres diverses dispositifs quand à la pratique du kite en EH.

    La France à l’instar des autres pays Européen et même outre atlantiques et méditerranéens est l’un des pays où il y a le plus de règles et codes ( et même taxes !! ) à respecter. Malgré ces mesures de prévention et prévision des accidents tragiques arrivent continuellement et je ne pense pas que qlqes panneaux, arrêtés préfectoraux et autres vigies y changeront qlqes choses http://www.24matins.fr/7-morts-par-noyade-en-mediterranee-dimanche-55502

    Je pratique les océans et les mers du globe et ai travaillé de nombreuses années à la surveillance du littorale Basque et Landais et travail actuellement dans la fonction public … Le constat que je peux tirer de mes ( très ) diverses expériences est que la population Française ( Et même étrangère qui vient en France pour les vacances ) ne supporte pas les interdits !! Ces personnes veulent “consommer “ nos vagues, nos montagnes en ttes sécurités … C’est ce faire peur sans risques !!! Mais par apport au foot ou au Tennis il n’y pas de temps mort … Le terrain c’est l’océan qui est un milieu naturel où il faut savoir être humble. J’ai souvent fait gentiment des recommandations auprès de personnes (ou de leur famille !! ) soit disant expertes de sport et autres activités aquatiques alors que je ne portais pas d’uniforme … Me rire au nez et me retrouver dans l’heure qui suivait avec un champion de surf “sur paniqué” sur ma planche car son leash avait cassé à me prendre paquet sur paquet pour enfin le ramener saint et sauf ( moi aussi par la même occas’ !! ) sur la plage … A peine un merci et le voir courir sur la plage pour récupérer sa planche en deux !!!

    Désolé pour ce témoignage … Mais, je ne peux m’empêcher de penser à mes collègues et amis sauveteurs qui risquent leurs vies pour des comportements “ Bizarre ” et je ne pense pas que qlqes panneaux et “mesurettes” préfectorales changeront ce comportement !

    Cdt

    Antton

    • rd dit :

      @Antonn : Sois gentil ne viens pas faire des comparaisons foireuses avec les attaques de requins, à la Réunion les victimes n’y sont pas pour grand chose non plus… Comparons ce qui est comparable et ce que nous connaissons.

      La grande mode ces derniers temps est de systématiquement accabler les victimes, les vilains « consommateurs » de la Nature alors que celui qui accable, lui, connaît cette nature et la mérite, en somme. Quand un risque commence à avoir une certaine occurrence, les pouvoirs publics sont fondés à agir l’ami. Si 10 ou 100 fois plus de gens vont voir la mer qu’avant, il faut malheureusement changer les règles au lieu de se poser en puristes à la noix.

      • Antton dit :

        Ah !? Mais tu dois être le champion de surf qui a manqué de se noyer et que j’ai dû sortir !!?

        Relis mon message tu as dû mal comprendre et par la même occasion relis le tiens … N’utilise pas des mots que tu ne peux comprendre le sens, je t’invite aussi à revoir la définition du pouvoir public d’état, territorial et hospitalier.

        Si tu te sens concerné par le mot  » consommateur  » c’est que tu dois en êtres un ? Et si il te faut encore des règles, commence par réviser celles de Français !!

        […]

        Malgré ta grande connaissance du sujet tu n’as rien apporté au débat.

  8. Gorka dit :

    Je partage entièrement votre avis Guillaume. Le phare est un lieu ou tous les Biarrots et gens de la région ont l’habitude d’aller depuis qu’ils sont gosses. Pour jouer dans les vagues, dans les ruines de l’ancienne centrale hydro-électrique, pour sauter de la falaise (à marée haute par mer calme et sans vent bien sûr) pour regarder les feu d’artifices ou tout simplement pour passer une après-midi tranquille dans ce lieu qui est magnifique. Si de nombreuses personnes ne respectent pas l’interdiction c’est qu’elle est récente.
    Le temps où nous étions une grande majorité de locaux, connaissant les dangers de la mer est révolu. Aujourd’hui, les nouveaux habitants (terme emprunté aux mairies du pays) sont de plus en plus nombreux tout comme les touristes. Et ces personnes tout amoureuses de la mer ou de la région qu’elles sont ne connaissent pas grand-chose aux dangers cumulés de forts coef et d’une grosse houle. Grosse houle car il faut rappeler qu’il ne s’agissait pas encore de la houle exceptionnelle arrivée le lendemain soir.
    Ce qui s’est passé au pied du phare aurait d’ailleurs très bien pu arriver à n’importe quelle personne qui ce serait tout simplement baladé sur le sable. Non tout le monde ne connait pas la puissance de la houle comme tout le monde ne peut pas savoir que dans ces conditions il peut arriver qu’une vague remonte 4 à 5 mètres plus haut que les autres sur la rive puis vous attirent au large.
    Il est aberrant et odieux de considérer ces deux personnes comme responsable de leur malheur. Et à tous les commentateurs médisants, méprisants et donneurs de leçon, je rappelle que cela aurait très bien pu être votre enfant ou l’un de vos proches.
    Ce qui est dramatique est qu’il aura fallu 20 minutes pour que les secours arrivent sur une plage du centre-ville à quelques mètres du bord. Avec la population grandissante dans la région et les touristes de plus en plus nombreux il est en effet anormal que les plages du centre-ville ne soient pas dotées d’une équipe d’intervention permanente en ces périodes d’affluence.
    Non ce n’est pas d’interdire qui empêchera un autre accident de ce produire mais une forte sensibilisation aux dangers de la cote et la présence sur place d’une équipe de secours correctement équipée.
    Toutes mes condoléances à la famille de Charlène Guillem à son compagnon ainsi qu’à ces amis.

  9. Fred dit :

    Enfin un bon article sur le sujet, merci !

  10. maohi64 dit :

    Hors mi « Moi », personne ne saura se qui a motivé ces gens à se mettre involontairement en danger, mais là n’est pas la priorité. Laissons la mer rendre le corps de cette pauvre jeune fille pour que la famille puisse faire son deuil qui sera à n’en pas douter douloureux. Ensuite des solutions il en existe, elles ne seront certainement pas populaires ……Condoléances à la famille.

  11. Guillaume House dit :

    La seule erreur de ces gens la ce fut de ne pas connaitre la zone , combien de fois en Bretagne lors de tempete on a vu des gens se faire happer par des lames de fond ? Bien trop de fois et pourtant ce genre d’accidents arrive toujours …
    Perso qui me choque gavé , c’est le dude qui filme , le mec sort  » il s’en bas les couilles il regarde meme pas ce qu’il rentre  » à entendre ce genre de phrase on en déduit qu’il fait du surf ou connait un minimum l’ocean , cette tache , si il était en train de filmer ici c’est soit qu’il connais cet endroit spectaculaire lors des tempetes soit qu’il filmait manifestement la conduite dangereuse de ces gens . Mais à aucun moment il ne leur dit  » hey les gars cassez vous ça craint ici  » ou même appeler les secours lorsque lui a percuté qu’ils y en avaient à l’eau plutot que de dire au mec qui a l’air un peu dérouté  » mec appelle les flics  » pour moi c’est une forme de non assistance à personne en danger . Tu vois quelqun qui à les yeux bandés au bord d’un gouffre tu n’hésite pas une seconde , à mon sens là c’est quasiment pareil .
    Condoléances et soutien à la famille , j’ai perdu un ami dans la Garonne a Bdx , je sais à quel point cela est dur .

  12. Adrien dit :

    Il y a des panneaux d’interdiction, et des barrières.

    Ces barrières, on les enjambe ou on les décale pour pouvoir passer de l’autre côté.
    On sait, quand même, très bien que l’on fait quelquechose de déconseillé, voire même d’interdit.
    On ne peut pas toujours empêcher les gens de franchir un obstacle.
    Il y a des gens qui arrivent à s’évader de prison, alors que tout y est fait pour les en empêcher !

    Combien de dizaines de personnes ont emprunté cet escalier, ce jour-là ?
    Ce qui s’est passé est extrêmement triste, mais est-il injurieux de dire « c’est pas de chance » ?

    Moi, ça me foutrait bien les boules si on faisait installer des portails de 2,50m de haut avec des piques anti-intrusion, et des clôtures autour, à chaque endroit « à risque » de la Côte…
    Et encore plus d’avoir des policiers en faction 24h/24…

    Après, il faudrait pouvoir demander leur avis aux victimes.
    Prenons l’exemple de Schumacher : il faisait du hors piste, en toute connaissance de cause. Le « pauvre » se fracasse le crâne, et pourtant, ce n’est pas lui qui fait tout un foin dans cette affaire ! C’est la Société qui agite tout ça, par l’intermédiaire des assurances de Schumi, de la station de Méribel, du loueur de skis, du fabricant des skis, des services de secours, car elle a besoin de désigner un responsable qui va devoir payer (et Schumi pèse plusieurs millions) !
    Schumi, lui, il voulait juste faire sa trace dans la poudreuse…
    Ca m’étonnerait qu’il en veuille à la Terre entière, et qu’il souhaite que, dorénavant, les pistes de ski soient entièrement bordées de filets orange fluo.

  13. roxy dit :

    Merci pour cet article!!!C’est rassurant de voir qu’une autre personne pense la meme chose que moi sur ce drame,aprés avoir lu tant de commentaires ignobles,et aprés avoir vu la vidéo j’en ai pleuré.D’abord pour cette jeune fille qui à du vivre l’enfer de longues minutes avant de s’eteindre,et ce jeune qui à du lutter de toute ses forces pour survivre,je ne peut que me dire que ça aurait pu etre moi,nous,vous…

  14. greengold dit :

    Non mais on marche sur la tête.

    Evidemment que ces deux personnes sont responsable de ce drame.

    Arrêtons de déresponsabiliser les victimes, à partir du moment où ils enjambent des barrières avec marqué interdiction (qui sont plus explicite qu’il y a quelques année) ils assument l’entière responsabilité de leurs actes.

    Ils n’avaient rien à faire à cet endroit point barre.

    Il n’y a même pas à polémiquer.

    Il n’y a aucun travail d’information à faire, à partir du moment ou un panneau indique, ATTENTION DANGER on n’a même pas à discuter.

    Vous voulez qu’ils installent des barrières de 2mètres de haut pour bloquer définitivement la zone en cas de tempête.

    La mer est ainsi faite, elle peut être notre meilleur amie comme notre pire ennemie.

    Pour rappel Éric Tabarly est mort en pleine mer, alors que personne ne connaissait mieux la mer que lui.

    Pour moi la vrai question est pourquoi des personnes bravent les interdit ?

    • roxy dit :

      j’éspere pour vous que Jamais personne de votre entourage ne se rendront responsable d’un drame semblable,peut etre alors aurait vous un peu de compassion

    • Votre commentaire fait penser aux autorités qui croient avoir résolu le problème requin à La Réunion en mettant des panneaux danger et en interdisant le surf.

      On peut faire beaucoup mieux en termes de prévention.

    • Pidj dit :

      Je crois que le problème n’est pas : sont-ils responsables ? Bien sûr qu’ils le sont ! on ne parle pas de procès ici.
      Vous êtes trop nombreux à dévier la question.

      La question est juste de savoir comment faire pour que des personnes évitent de mettre leur vie en danger, et comment les aider le jour où elle le font.

      Tout le monde est, à un moment de sa vie irresponsable. Cela ne mérite pas pour autant une fin aussi tragique.

    • Clarisse03 dit :

      Exactement Greenglod, je partage bien votre avis.

  15. bon dit :

    un jet ski avec 2 sauveteurs côtier devraient être disponible depuis plusieurs années même l’été!!!!!!!!!!!!!!!!!!
    c’est presque de la faute de la municipalité, car le lendemain au phare il y avait 3 policier municipales, bizarre non!!!!
    Mes sincères condoléance à la famille

  16. fred dit :

    je suis tou a fait daccord avec gerard il y avait des panneaux pour dire qul etait interdit d’aller dans cette endroit mais on ces bien que l’interdit attire les gens ces triste pour la jeune fille

  17. Oliv dit :

    Ce qu’il faudrai surtout, c’est que les gens soient […] plus disciplinés…. Il était interdit de s’approcher des côtes, mais il y a toujours des gens plus forts que d’autres pour contrer les recommandations….

  18. franck dit :

    Très triste ce qui est arrivé a cette fille toutes mes condoléances a ses proches.
    Après comme certains l’on écrit il est marqué qu’il est interdit de descendre, que c’est dangereux, si les gens y vont ils doivent être responsables, conscients des risques. Arrêtons de mettre la faute sur la commune ou autre. Sinon ça veut dire quoi que nous devons bloqué tous les endroits magnifique mais dangereux de la côte avec des murs ou des grillages. En tout cas n’abusons pas en disant que cc’est bien fait personne ne mérite ça.

  19. Steph dit :

    Excellent article. Je conteste tout de même le paragraphe où vous supposez que le photographe n’a rien fait pour prévenir ce drame. Ils étaient 3 à cet endroit à leur avoir crié de ne pas rester là. Les conditions météo ont bien sûr couvert leurs voix.
    Ensuite, demander à quelqu’un sans réaction de prévenir les secours leur a permis de tenter de lancer une bouée. Sans succès évidemment, mais au-moins ils ont essayé…
    Et ce genre de supposition engendre des commentaires débiles tels que ceux de Guillaume House.
    Est – ce que les gens se demandent si les témoins de cet accident malgré leurs tentatives infructueuses de prévenir les victimes vont bien? Ils sont tous choqués, bien plus que vous avec vos discours moralisateurs.

  20. papucho dit :

    I will never turn my back on the ocean: Passion
    I will paddle around the impact zone: No short cuts
    I will take the drop with commitment: Courage, focus and determination
    I will never fight a rip tide: The danger of pride and egotism
    I will always paddle back out: Perseverance in the face of challenges
    I will watch out for other surfers after a big set: Responsibility
    I will know that there will always be another wave: Optimism
    I will ride and not paddle into shore: Self-esteem
    I will pass on my stoke to a non-surfer: Sharing knowledge and giving back
    I will catch a wave every day, even in my mind: Imagination
    I will realize that all surfers are joined by one ocean: Empathy
    I will honor the sport of kings: Honor and integrity

    ci dessus les recommandations de Shaun Tomson à lire et à appliquer.

    l’imprudence et/ou l’ignorance des uns ne doit pas servir à restreindre la liberté des autres.

  21. Bertrand AUPETIT dit :

    j’aurais bien voulu voir un jet avec 2 mecs palmés dessus ce jour là, ça aurait fait 2 belles victimes potentielles….

    Oui c’est malheureux ce qui est arrivé, tout le monde fut certainement trés choqué en voyant la vidéo, mais merde, franchir les barrières où il est indiqué INTERDIT, alors que la mer est démonté comme rarement, c’est quand même pas la faute de la société et/ou des autorités quand même !?!

    A CHAQUE fois le drame est dû a une mise en danger personnelle…

  22. vanessa dit :

    Nous sommes tous des personnes responsables. Ce ne sont pas des enfants mais bien des adultes à qui ce genre d’accident arrive ?
    Je soutiens surf prévention et vos articles mais même si certes, nous pourrions augmenter la signalisation cela ne réglerais pas le problème pour autant. Entre ceux qui marche sur un muret en état d’ébriété et ceux qui cherchent à braver la nature malheureusement la réglementation ne peut rien contre cela…Nous pourrions en cas de tempête renforcer la prévention bien sûr car certains ne sont peut être pas suffisamment au courant du danger. Mais nous ne pourrons malheureusement rien faire contre les irresponsables.

  23. chaussette dit :

    Bon c’est vrai que c ‘est dramatique cette situation .
    Mais même si ils étaient équipés de botes et tenues de pluies passez une barrière interdite cela ne ce fait pas .

    Je suis très triste pour cette jeune fille qui ne méritée pas cela mais pas du tout .Mais les gens sont quand même un peu responsable de leurs actes. Passez une barrière déconseillé a forte houle cela ne ce fait pas .Mais c ‘est un drame et pour vous » Moi » je suis peinée de votre situation et toute la peine que vous pourrez avoir .Courage

  24. Krusty dit :

    Je pense aussi qu’un jet en alerte au port avec un sled de récupération à l’arrière serait une bonne solution.

    • Antton dit :

      Mmmh bonne idée … !!
      Krusty … Avez vous vu le port de Btz ce jour là et le lendemain ?
      Comme la bien dit Bertrand AUPETIT et malgré le professionnalisme des équipes de secours.
      Personne ne parle de ces équipes constituées d’hommes et de femmes ayant une famille et des enfants … !!
      Faut-il les sacrifier pour une personne,semble t’il  » non informé  » des dangers !!

      Je compatie dans la douleur des proches … Mes arrêtons de trouver des excuses à ce drame !!

      Lorsque vous voyez  » attention chien méchant  » vous rentrez !!?
      ou encore « poste à haute tension » vous ouvrez la porte !?

      RIP

      • On a vu des surfeurs tractés sortir le jet-ski dans des conditions encore plus grosses ces dernières semaines à Biarritz.

        Et quand le sauveteur ne peut pas sortir le jet, il reste encore le rescue ou la bouée.

        • Antton dit :

          Oui, je sais pour le tracté 😉

          Une cession avec des potes aguerris et équipés à la discipline sur des vagues bien au large entre Marbella et la CDB ou réaliser un sauvetage de deux personnes civiles ( habillées qui plus est ) une en stade 2 et l’autre disparue dans ce dédale de rochers entre Miramar et le vvf … Quelle comparaison y a t’il à faire !!?

          Le jour du drame: Gros coef, marée plein haut et des prévis de houle solide … même de descendre avec le véhicule dans le port de Btz était risqué !

          Le rescue !? bonne idée aussi … un océan démonté, la proximité des rochers et une voir deux personnes inconscientes incapables de s’accrocher au paddle !!

          La bouée tube me semble t’il était le seul équipement adapté !
          Bravo au passage aux deux personnes qui se sont jetées à l’eau sans combies et sans palmes pour porter secours … Je ne sais pas si j’aurais fait de même !!

        • Pimpouli dit :

          Un jet là dedans n’aurait pas été utile et encore moins un zodiac. Seul un espadon aurait pu permettre un sauvetage dans cette houle. Mais ces bateaux ne se font plus, on les a abandonnés au profit du zodiaque puis du jet…

  25. jessica dit :

    pense beaucoup a Charléne Guillem ,( 28 ans, résidait dans l’agglomération de Bayonne. Son compagnon, sauvé de justesse de la noyade, est militaire au 1er RPIMa.) disparue a la mer a Biarritz dimanche 5 janvier 2014. Beaucoup de personne son interpeller que la personne qui a filmé n’est pas intervenue autrement que par des mots en disant « appel les flic !t’es potes sont a l’eau! appel les flic » .Mais je pense que lui même sous le choc de se qui venais de se passer n’a pas eu le temps de réaliser sur le moment , …entre le moment de comprendre et le moment de réaliser plusieurs minute se passe .Certe ces personnes la n’avais pas a ce trouver a cette endroit, le risque était bien trop élever , je le reconnait. En tout cas moi je mis serai pas aventurer . Certe également la personne qui a filmer a vendu le film o média , mais je pense que c’est aussi pour montrer ce que l’insouciance peux nous faire , on n’est jamais a l’abris du danger , je donne toute mes condoléances a sa famille a ses proches, a son compagnon qui a réussi a sauvé sa vie et doit vivre avec la mort de sa conjointe dont laquel il la vu disparaître dans les vagues , a ces personnes qui était présente ce jour la et qui non rien pu faire et qui l’on vu disparaître de la grotte . A ce sauveteur qui a risquer sa vie pour tenter de les sauver , (il les a vu les 2 et au moment de sauvé la 1ere victime , la 2eme avait disparue )A ce souvenir terrible qui restera a jamais gravé dans leur tête.!!

  26. NB: les commentaires anonymes et peu respectueux ne seront pas publiés.

  27. Céline dit :

    Céline, 33ans « locale » mais pas surfeuse.

    Toutes mes condoléances aux proches. Mais aussi bien du courage a la poignée de protagonistes présents et témoins de ce drame ( amis de la victime, videastes et sauveteurs), beaucoup d’entre eux en resteront blaissés a vie. Bravo aux deux sauveteurs improvisés ces deux là n’ont pas manqué de courage!
    Bravo également pour cet article qui donne a réflexion!!!
    C’est mon premier commentaire/post au sujet de ce drame.

    J’ai d’abord eu la stupide réaction de penser  » mais quelle idée!!! C’est dangereux, tout le monde le sais, en plus est interdit! … »
    Plus tard, et suite a une discussion avec une amie arrivée sur la côte depuis seulement un an, j’ai réalisé que le réel danger n’était pas forcément identifiable, ces jours là le danger était même en zone non interdite, n’oublions pas le SDF, ( personne n en a parlé ), les victimes du local du port vieux et les dégâts matériels…. Les vagues se sont présentées aussi ou elles n’étaient pas attendues…. On ne peut pas incriminer la ville on peut l’encourager a la réflexion ( les locaux aussi) sur la sensibilisation et la possibilité d’une plus grande proximité des secours….?
    En ce qui concerne le phare, une plaque commémorative ou un panneau « ici, 5 morts » pourraient être ( peut être) dissuasifs en tous cas pour ceux qui ne connaissent pas bien les lieux….???
    Mon père a perdu un ami au même endroit il y a une quarantaine d années, il a lui aussi été pris par les vagues, ils connaissaient l’endroit. Il ne souhaite plus se rendre dans ce coin là.
    Rien de très utile dans mon témoignage mais je tenais à réagir a cet article qui permettra a certains de réfléchir sous un autre angle…
    Et pour la video vendue : bien qu’elle ait du choquer ma famille, le « mal étant fait » elle permet a certains de réaliser comment c’est possible, que c’est possible….
    Nous sommes bien peu de choses!

  28. nath dit :

    je ne peux m’ empêcher de réagir suite à ce drame puisque j’ai habité dans ce lieu MAGIQUE qu’est le pays basque pendant quelques années et qu’indirectement je côtoyais le monde du secours a personne .
    JE PENSE qu’il faut respecter la famille de la personne disparue parce que actuellement c’est elle qui souffre le plus (le corps en plus n’ayant pas été retrouvé, impossible de pouvoir faire le deuil …);puis je pense également à son ami qui indirectement doit s’ en vouloir d’ être allé à cet endroit et d’ en être revenu seul …..après c’est un double problème:trouver un juste milieu en profitant de la mer en TOUTE SECURITE et braver les interdits (panneaux ,ect …).
    je comprends qu’avoir a disposition du matériel et le personnel qualifié) sur place pour porter secours serait utile (mais un cout aussi!!!)mais pense -ton aux pompiers(leur devise est « sauver ou périr  » mais soyons juste et humain !!!) et autres personnes qui risquent leur vie pour porter secours aux personnes qui certainement n’ont pas évalué les dangers de dame nature ce jour là !!!!!!
    je vous rassure :j’ habite actuellement pas loin des montagnes : le problème existe aussi avec des gens qui ne respectent ou qui ne connaissent pas assez les dangers du mileu…….
    tout le monde connait les dangers de la route avec ses interdits et pourtant combien les bravent mème s’ ils en connaissent les dangers mais là est un autre problème …..
    souhaitons tout de même que ce malheur donne à réflechir ……

  29. SURFINGCORSICA dit :

    RIP JAH BLESS

  30. drakkars dit :

    Vu que tout a été dit …….
    Maintenant toutes mes condoléances à la famille de la victime.
    Puisse son erreur faire réfléchir les autres.

    Sinon, sur la polémique du jet-ski ou de moyens de secours en permanence, vu l’endroit et l’état de la mer ce jours-là (j’ai grandi sur cette plage), ils auraient été inopérants à moins d’avoir un hélico sur place …et encore ….

  31. Andrea dit :

    A lire certains commentaires, ce serait la faute des secours arrivés trop tard, la faute du gars qui filme, la faute de la mairie, la faute de Facebook et des réseaux sociaux voire même la faute du Pape! Dès qu’un drame se produit il faut de suite trouver un coupable pour rassurer ceux qui restent.
    C’est un accident tragique, je compatie avec la famille dont la peine doit être énorme. Mais je doute que l’on puisse rejeter la faute sur qui que ce soit; un concours de circonstance a fait qu’ils se sont retrouvés au mauvais endroit au mauvais moment.
    Il y a malheureusement des accidents et des drames familiaux tous les jours sur la route, à la mer, à la montagne, à la piscine, dans la cuisine, en train, en avion…
    A l’avenir on peut éviter d’autres accident au phare en murant l’accès (c’est probablement ce qui va se passer) et ainsi aseptiser un peu plus le monde dans lequel on vit, jusqu’au jour ou chacun vivra dans une bulle sans bouger et en ayant peur de tout.

  32. J-C dit :

    Une pensée à ces victimes. (Tant au SDF qu’aux autres, la dignité humaines ne connait pas de classement. Tel n’est pas le sujet…)
    Je dirai simplement que nul ne mérite de périr dans les vagues quand bien même un danger a été bravé.

    Nous autres, surfeurs, bravons tout le temps les dangers, et sans même prendre des risques disproportionnés, nous ne sommes jamais à l’abri de nous blesser ou même d’y rester.

    Toutefois, la connaissance du milieu et l’entrainement font diminuer très nettement ces risques.

    Il s’agit ainsi, selon moi, non pas de culpabiliser, mais d’informer, de prévenir et cela bien plus que d’interdire.

    Je salue le travail de surf prévention fort utile en ce sens.

    Toutes mes condoléances aux proches des victimes.

  33. Labonne Stéphane dit :

    Une pensée sincère pour cette jeune femme et pour sa famille endeuillée. Je connais un peu la region et je sais les nombreux dangers de l’Ocean mais les moralisateurs à deux balles bien planqués derrière leurs écrans me font pitié. A croire qu’avec eux la perfection existe sur Terre…C’est avant tout un terrible drame qui a eu lieu Dimanche dernier et au lieu de polémiquer sur la responsabilité des uns ou des autres, il serait judicieux de penser à cette jeune victime qui avait toute sa vie à construire. Qu’elle repose en paix…Courage à ses proches.

  34. fafa dit :

    Je devais avoir 10 ans et une jeune fille ,son père et sa cousine de mon quartier ont décidé d’aller voir la mer déchainé au phare,une lame est arrivé et les a tous emporté,le papa a reussi a s’accroché a un rocher mais les filles n’ont pas eu cette chance,cette histoire m’a pronfondement marqué et depuis je connais le danger qu’il peut y avoir a cet endrois,mes condoléances a la famille

  35. Yohann dit :

    Eh faut pas déconner les gars!
    Votre idée est géniale de vouloir vivre dans un monde d’assistés!
    Ce serait super, avant de faire la moindre chose on prendrait son smartphone, lancerait son appliquation et vérifirait si c’est bien autorisé de faire tel ou tel chose… Un monde parfaitement assisté, sans aucune initiative où tous nous est dicté. Et puis dès qu’il y aurait le moindre problème on irait tout de suite chercher des responsables sans meme se poser la question si c’est de notre propre faute. Quel beau monde!

    Franchement dans ce cas restez chez vous, sur votre canapé c’est beaucoup plus prudent! Ce sera beaucoup pour vous et aussi pour nous!

    Et surtout, pour ceux qui ne sont pas de la région, qui ne connaissent ni l’endroit, ni l’océan,ni les vagues, ni rien du tout, taisez-vous! Vous n’y connaissez rien donc vous n’avez rien à dire!

  36. Mr S dit :

    Malheuresement, on a tendance à attendre que l’on nous disent ce que l’on doit ou ne dois pas faire. Il faut continuer à éduquer à dévélopper l’esprit critique , la capacité d’analyse. permettre aux enfants et à tous les enfants d’apprendre à nager. De connaitre les éléments que l’homme doit redouter.

    c’est un accident tragique et l’auteur de ce blog parle bien de la fascination que nous pouvons éprouver pour les éléments, la tentation de voir de plus près. nous aurions pu commettre l’erreur de passer outre une barrière de sécurité,à tort ou à raison. on peut tous se sentir plus fort certains jours,parfois un peu invincible ou penser que les accidents n’arrivent qu’aux autres. c’est humain, nous ne sommes pas là pour distribuer les blâmes, du respect pour la famille, pour la personne disparue et souhaitons bcp de courage au rescapé. A ce jour il a nettement plus besoin du soutien de la société que d’être montré du doigt comme un paria. les accidents sont toujours bête.

    Réfléxion, analyse et discernement.

  37. Jeremy dit :

    Pourquoi ne pas fixer une grosse corde sur le cote interieur du muret tel une rampe tout en mettant en garde du danger de mort potentiel?

  38. alexandre dit :

    Pour aller souvent dans cette grotte pour faire des vidéos j’ai déjà été dans la situation ou plusieurs personnes étaient au même endroit du drame et malgré mes avertissement il ne me croyaient pas et ils ont eu de la chance car une vague moyenne les a obligés à courir et ils ont pas été mouillé et la suivante a tout submergé jusqu’à l’arche. Ensuite ils m’ont écoutés et ils ce sont bien amusé en sécurité.
    Est-ce pour autant je les critiques ? Non je me suis moi-même les premières fois mis en danger c’est par expérience et discutions avec les gens que je me place en minimisant les risques, jamais au-dessus de l’arche ,regarder jusqu’à qu’elle hauteur rentre l’eau dans la grotte, la répétition des séries etc..
    Est-ce que le panneau en haut des escalier est suffisant ? Non.
    Est-ce que nous locaux indirectement on incite les gens à se rendre à cette endroit ? Bien sûr.
    Est-ce que plus d’indication voire une chaîne métallique à la sortie de l’arche posé l’hiver serait un plus ? Bien sûr mais à la fin les gens qui veulent braver les interdits le feront quand mêmes, moi inclue.

  39. Peuks84 dit :

    Bonjour,j’y descend à chaque fois que je peux,il me semble qu’il y a une bouée de sauvetage dans la grotte.
    On voit sur certaines vidéos sur le web que l’eau arrive (en cas de très forte houle) par l’arrière de la grotte aussi,mais là ou ils étaient placés (il ne pouvaient pas le savoir) mais quand l’eau retombe,tellement ça peut être dense que l’eau peut nous soulever à nous faire passer par dessus bord.
    C’est sûrement l’accès au plus bas qu’il faudrait condamner ou détruire
    Ou bien installer un grand portal en fer que cet accès puisse être fermé en cas de houle importante.là personne ne pourrait s’y risquer.

  40. jolibois marc dit :

    Bravo Iban !!!

  41. hasan dit :

    C’est si triste ! C’est en imaginant les nôtres dans la même situation, que l’on réalise l’infini de la souffrance des proches !

  42. Marco dit :

    Ce balcon en pierre est l’un des plus chouettes endroits que j’ai vu sur la côte atlantique de France (suis italien), il est plein de chers souvenirs pour moi, du jour comme du coucher du soleil: il t’approche le plus possible à la houle, souvent importante à Biarritz (enfin, pour ceux étant nés face au « lac » Méditerranée). Pourtant, il est notoirement dangereux!
    En fait, dès la première fois que je découvris la plus belle ville de France pour moi, Biarritz, en l’été 2004, un sympa pécheur biarrot aux cheveux gris-blancs, me raconta qu’une fille s’étant endormie pendant qu’elle prenait le soleil juste dans la partie au-dessus du balcon dont est ici question fut surprise par une lame exceptionnelle (de fond?) et disparut aussitôt à jamais. C’est un lieu un peu maudit, tout le socle de la Pointe Saint Martin l’est.
    Dans ce même balcon, un soir un adolescent m’a fait tomber des cailloux dessus, me blessant légèrement le petit doigt droit; je crois qu’il a fait exprès.
    Bref, c’est un endroit aussi charmant que périlleux.
    Je crois que des gros panneaux devraient dire, comme le font les avis sur la Côte sauvage de la Presqu’île de Quiberon, un peu cela: « Ici beaucoup de gens ont perdu leur vie. N’allongez pas cette liste avec votre imprudence en vous aventurant au-delà de cette limite par mer forte ». Plus un vigilance spéciale de la police municipale installée au phare et au Rocher de la Vierge lors de ces journées de « fête collective à la tempête ».
    Voilà mon (petit) conseil au maire de Biarritz.

Laisser un commentaire