Lourdeurs, œdèmes, fourmillements, crampes, douleurs, varices inesthétiques… autant de symptômes gênants – voire handicapants – au niveau des membres inférieurs qui peuvent révéler une insuffisance veineuse. Avec environ 18 millions de Français touchés, l’insuffisance veineuse est un problème de santé publique. Et les femmes ne sont pas les seules à en souffrir puisqu’on estime que près de la moitié des hommes connaîtront le problème dans leur vie.

Pour schématiser, l’insuffisance veineuse survient quand les veines de nos membres inférieurs, sensées ramener le sang vers le cœur, fatiguent. Le système veineux peine à lutter contre la pesanteur pour faire remonter le sang vers le haut du corps en position debout. Les valvules (clapets anti-reflux) des veines fonctionnent moins bien et le sang a alors tendance à stagner dans les membres inférieurs. L’hyperpression sanguine dans les veines entraîne le passage de plasma et de grosses molécules dans le liquide intersticiel. Quand le système lymphatique est dépassé pour drainer ce liquide, un oedème se forme et les troubles apparaissent.

Nous sommes un peu démunis sur le plan médicamenteux pour traiter l’insuffisance veineuse depuis le déremboursement en France des veinotoniques (le Daflon® par exemple) malgré une efficacité non négligeable de ces produits à base d’extraits végétaux (comme les flavonoïdes qui réduisent la perméabilité des vaisseaux sanguins).

La prévention de l’insuffisance veineuse est donc primordiale et nous avons des moyens d’éviter, ou du moins de retarder, son apparition principalement grâce à des mesures d’hygiène de vie. L’insuffisance veineuse est l’une des meilleures indications de la méthode Surf Thérapie. Voyons comment une « surf thérapie » peut agir en prévention et même en traitement de l’insuffisance veineuse dans ses formes légères*. En proposant une activité physique quotidienne, la Surf Thérapie permet tout d’abord de lutter contre deux facteurs de risques majeurs de survenue d’une insuffisance veineuse : la sédentarité et le surpoids qui en découle le plus souvent.

Le traitement le plus efficace est la contention mécanique par des collants, des bas ou des chaussettes de contention. Mais il faut bien comprendre que la meilleure contention est avant tout musculaire : les muscles de nos membres inférieurs sont « les collants des veines ». L’activité physique est donc recommandée pour muscler les membres inférieurs sans les traumatiser (les sports avec impacts, piétinements et pressions répétées sur le sol comme le tennis, le squash ou le patin ne sont pas recommandés car ils entraînent des microtraumatismes répétés du système vasculaire).

Pour tonifier la musculature de vos jambes, je vous recommande avant tout le stand-up paddle (SUP). Pas besoin de sauter comme un cabri pour se muscler en SUP : une fois que vous avez trouvé la bonne position pour ramer, vous vous musclerez vos jambes sans même vous en rendre compte. Les mouvements de rééquilibrage permanent des chevilles et des genoux permettent la vidange de la pompe veineuse que représente le mollet. Les jambes travaillent efficacement en permanence et en douceur. Le surf sur les vagues est également bénéfique vu que tous les impacts sont amortis par l’eau de mer (à condition de ne pas surfer de manière trop radicale…).

Toutes les autres activités physiques proposées dans la Surf Thérapie sont également reconnues comme parmi les plus efficaces contre l’insuffisance veineuse, que ce soit la marche, la natation ou l’aquagym.

La marche dans l’eau de mer :

La marche est conseillée par les phlébologues mais on sait aussi que la station debout prolongée et la chaleur peuvent aggraver les symptômes. Une longue marche dans le sable en plein été peut donc s’avérer contre-productive. Pour lutter contre l’insuffisance veineuse, je vous propose plutôt une marche dans l’eau de mer d’une quinzaine de minutes.

Mode d’emploi de la marche dans l’eau de mer : choisissez un plateau de sable plat non accidenté (et sans rocher). Préférez la marche à marée basse. Evitez les fortes vagues de bord à marée haute et les baïnes. La marche en eau fraîche ou froide est préférable. Marchez avec de l’eau jusqu’aux chevilles, jusqu’aux jambes voire à mi-cuisse. Pour prévenir une piqûre de vive, marchez avec des chaussures de plage ou des chaussons à semelles dures.

La marche dans l'eau de mer en prevention des jambes lourdes et varices de l'insuffisance veineuse.

La marche dans le sable (ou sur les cailloux) permet une « pressothérapie » qui permet le retour veineux. La simple action de marcher dans du sable meuble permet d’activer la semelle veineuse plantaire qui active le retour veineux des membres inférieurs. Le retour veineux est encore amélioré par la fraîcheur de l’eau de mer qui permet la vasoconstriction des vaisseaux et ainsi le retour du sang veineux vers le cœur. La marche dans l’eau de mer permet également un aquadrainage lymphatique naturel. Marcher dans l’eau de mer est aussi un excellent moyen pour récupérer d’une entorse de cheville ou d’un traumatisme du pied.

Toutes ces activités incluses dans la Surf Thérapie permettent d’améliorer les symptômes d’insuffisance veineuse ou de retarder leur apparition. Les cures spéciales pour jambes lourdes proposées en thalasso cherchent à reproduire et à potentialiser de manière artificielle les effets naturels d’une bonne marche en eau de mer. Pourquoi ne pas redécouvrir les bienfaits de la thalassothérapie naturelle en allant marcher et bouger dans l’eau de mer ?

Après une marche vivifiante dans l’eau de mer en été, vous aurez bien mérité de vous allonger quelques instants sur votre serviette. Pour faciliter le retour veineux pensez à relever légèrement les jambes sur votre serviette !

Evitez les heures les plus chaudes pour aller à la plage : souvenez-vous que la chaleur fera encore plus gonfler vos jambes. Les bains de soleil prolongés sont donc déconseillés !

*Note de Surf Prevention : les formes évoluées d’insuffisance veineuse et ses complications (phlébite, ulcère…) nécessitent une prise en charge médicale ou chirurgicale.

A propos de l'auteur :

Médecin, surfeur, auteur du livre Surf Thérapie. Adjoint au maire de Biarritz à l'Environnement, Qualité de Vie et Bien-Être.

 

Tags: , , , , , , , , , , , ,

 

4 Commentaires

  1. zuzanna dit :

    Pour activer sa circulation sanguine des jambes tout en restant assis, je vous recommande AIRVEIN – http://www.airvein.com. Les exercices faits avec ce coussin éliminent la stase veineuse, réduisent l'œdème et soulagent les jambes lourdes dans toutes les situations: à la maison, au bureau, en avion …

  2. Adri dit :

    Une solution nocturne existe également pour soulager les jambes lourdes.
    CLIMSOM est un sur-matelas climatisé qui permet de contrôler la température de notre lit au degré près jusqu'à 18°C!
    La circulation sanguine est réactivée au contact du froid qui provoque une vasoconstriction. Les symptômes diminuent (impatiences, bouffées de chaleur, sudations nocturnes).
    http://www.climsom.com/fra/jambes-lourdes-varices

  3. Marie-Véroniq dit :

    Je pratique la marche aquatique dans ma piscine mais en demi-pointes car je ne peux pas maintenir l'équilibre en posant le talon. Est-ce bon? Bien cordialement. Marie-Véronique Gauthier

Laisser un commentaire