Comme le dit si bien Laurent « Pipo » Ortiz, conseiller municipal délégué au surf, le surf fait partie de l’ADN de Biarritz. Avec pas moins de 10 surfeurs et surfeuses (dont les 4 représentants de Biarritz Vague d’Avenir) dans la nouvelle équipe, jamais notre sport n’avait été aussi bien représenté au sein de la municipalité.

Le nouveau maire Michel Veunac avait déclaré pendant la campagne qu’il était temps de rendre au surf ce que le surf avait apporté à Biarritz. Un premier grand rendez-vous aura lieu demain vendredi 17 Octobre 2014 à la Cité de l’Océan pour faire un état des lieux du surf à Biarritz : les Etats Généraux du Surf.

etats generaux surf

Le surf est déjà fortement implanté à Biarritz avec 6 clubs de surf associatifs, 10 écoles de surf, 1200 licenciés à la Fédération Française de Surf (= 1 licence sur 10 en France), le Pôle France de Surf (depuis cette année), des champions comme les frères Edouard et Antoine Delpero, Len’s Arancibia, Lee-Ann Curren… et bien sûr des centaines de free surfeurs locaux ou de passage.

Tout n’est pas pour autant rose dans l’univers surfique à Biarritz car malgré son histoire et les grands événements passés (Biarritz Surf Festival, Biarritz Surf Masters, Biarritz Surf Trophée, Roxy Jam et Roxy Pro…), Biarritz n’a plus aujourd’hui de grand rendez-vous avec le surf de très haut niveau.

Alors que Biarritz a grandement profité de l’image du surf pour développer son image de marque internationale, les surfeurs locaux se sont parfois sentis oubliés avec des locaux vétustes ou mal adaptés, des conditions de pratique qui se dégradent en été : surpopulation dans l’eau (vidéo ci-dessous), non-respect des règles élémentaires de sécurité, multiplication des accidents, conflits d’usages…

Biarritz est à la croisée des chemins et doit s’appuyer sur ce qui s’est passé ces 57 dernières années pour mieux aller de l’avant dans les décennies à venir. Tout sera question d’équilibre entre la popularité grandissante du surf à Biarritz et les aménagements, encadrement ou règlements nécessaires pour que les choses se passent au mieux possible dans l’eau.

Après une ouverture des États Généraux du Surf par le Maire de Biarritz, nous aurons une présentation de l’étude sociologique de Ludovic Falaix intitulée : « le surf à Biarritz : éléments de cadrage théorique pour une méthodologie de l’action publique pensée à travers le marquage cuturel territorialisé« . S’ensuivront 4 ateliers thématiques au choix :

Surf et tourisme : Quels événements surf majeurs pour Biarritz ? Quelle organisation pour les écoles de surf ? (Modérateur : François Amigorena)
Surf et culture : Renforcer le marquage culturel surf de Biarritz, la pertinence d’expositions dédiées à l’histoire du surf, la réalité du marché du Surf-Art. (Modérateur : Gibus de Soultrait)
Surf et aménagement : Les infrastructures surf de la ville, le Wavegarden, le reef articiel. (Modérateur : François Pradier)
Surf et socio-éducatif : organisation du mouvement associatif surf biarrot, développement de la pratique du surf envers tous les publics (handisurf / insertion), surf scolaire (sport-étude, écoles primaires…) Modérateur : (Jacques Lajuncomme)

Après le déjeuner, nous aurons une synthèse des ateliers par les modérateurs, avant le temps des échanges et du débat, puis une clôture des discussions par le maire. Les débats seront retransmis sur www.biarritz.fr de 9h30 à 10h15 et de 14h à 16 heures. Téléchargez le programme des états généraux du Surf à Biarritz.

A propos de l'auteur :

Médecin, surfeur, auteur du livre Surf Thérapie. Adjoint au maire de Biarritz à l'Environnement, Qualité de Vie et Bien-Être.

 

Tags: , , ,

 

3 Commentaires

  1. Colonel Bigorno dit :

    Bonjour,
    n’ayant pas participé, où puis-je trouver une synthèse et des commentaires de et sur cette rencontre ?
    Qu’en est-il ressorti?
    A moins que tu n’aies déjà préparé un article qui sortirait d’ici peu?
    merci et bon surf

Laisser un commentaire