biarritz surf sante

Les bienfaits de l’activité physique sont aujourd’hui reconnus dans de nombreuses indications : prévention des maladies cardio-vasculaires, prévention de cancers, hypertension artérielle, diabète de type 2, surpoids, stress, dépression

Au printemps 2015, les médecins généralistes de Biarritz se sont lancés dans un projet-pilote de prescriptions d’activités physiques à des patients sédentaires en prévention primaire, avec un mode de financement original. Un an plus tard, après le succès de l’expérience-pilote avec 180 prescriptions, ce sont tous les médecins de la Côte Basque qui ont la possibilité de faire bénéficier de ce dispositif à leurs patients.

Biarritz avance dans le sillage de villes comme Strasbourg ou Blagnac qui ont ouvert la voie du « sport sur ordonnance ». Biarritz innove en mettant l’accent sur les activités aquatiques et en devenant la première ville du monde à proposer du surf sur prescription médicale.

Toutes les activités physiques proposées à Biarritz sont des activités douces reconnues pour leurs bienfaits sur la santé : natation, marche nordique, randonnée, gymnastique, Pilates, Tai-Chi, Qi Gong, karaté…

Biarritz profite de sa situation littorale pour proposer également des activités « les pieds dans l’eau » comme la marche aquatique, le surf ou le stand-up paddle qui viennent compléter une offre de sports d’eau incluant la natation et l’aquagym.

Les tous premiers patients à avoir bénéficié de séances de surf et SUP ont été pris en charge par le Biarritz Associations Surf Clubs et les premiers retours sont positifs.

Voici expliqué en quoi consiste le dispositif dans ces reportages de France Info et TF1 :

Ce projet-pilote est dans la continuité des initiatives prises depuis 6 ans par l’association Biarritz Sport Santé (BSS) avec le soutien de la Ville de Biarritz en matière de sport santé. Il a pour objectif de faire bénéficier tous les habitants sédentaires de Biarritz (et dans un second temps de toute la Côte Basque) d’une offre de prévention unique comprenant la prescription d’activité physique et la mise en place du suivi qui accompagne sa délivrance. Cette démarche s’inscrit dans le cadre des préconisations du Programme National Nutrition Santé (PNNS 3 2011-2015).

Comment intégrer le dispositif ?

Le dispositif est ouvert à toute personne sédentaire, présentant ou non une pathologie chronique.

La personne doit habiter sur Biarritz ou avoir son médecin traitant sur Biarritz.

Des patients des agglomérations Côte Basque Adour et Côte Basque Sud sont également admis si leur médecin souhaite rejoindre le dispositif.

Tous les médecins volontaires (généralistes mais aussi cardiologues, neurologues, rhumatologues, diabétologues, gériatres…) de Biarritz et des environs peuvent intégrer le dispositif, à condition de suivre une formation courte.

Après la période-test de 6 mois, il est prévu de généraliser le dispositif à l’ensemble de la Côte Basque avant la fin de l’année.

Tout médecin de la Côte Basque peut d’ores et déjà adresser directement l’un de ses patients à Biarritz Sport Santé pour une évaluation et des activités sur Biarritz.

Pour le patient, il ne s’agit évidemment pas de profiter du dispositif pour obtenir un abonnement à un club sportif à moindre coût : les patients déjà sportifs ne sont pas éligibles. Il s’agit d’intégrer exclusivement des patients qui ne bougent pas suffisamment dans leur vie quotidienne et qui gagneraient pour leur santé à pratiquer une activité physique régulière.

Comment ça marche ?

Le grand avantage de ce dispositif est qu’il fait appel à une chaîne complète d’intervenants : médecins, éducateurs sportifs, intervenants associatifs, diététiciennes…

Ce dispositif propose une large offre d’activités et un accompagnement à la carte pour obtenir les conditions optimales de la réalisation de la prescription du médecin : activités variées, encadrement adapté, coût symbolique pour le patient.

Dans un premier temps, le médecin évalue le niveau de sédentarité de son patient grâce à un podomètre à utiliser pendant une semaine ou avec un questionnaire de Ricci et Gagnon. Le patient se voit remettre un carnet de santé dédié, le Pass’ Sport Santé, qui permettra le suivi médical et sportif pendant 3 mois.

Le médecin évalue avec la patient sa motivation et ses capacités pour lui proposer le parcours le plus adapté. Ils définissent ensemble des objectifs : renforcement musculaire, travail de l’équilibre, lutte contre le stress, perte de poids, etc.

Le médecin établit un certificat de non contre-indication à la pratique sportive et précise les précautions à prendre en fonction des fragilités du patient.

Le médecin a 2 options :

– Première option : adresser le patient à l’Association Biarritz Sport Santé pour faire un bilan complet du patient avec un éducateur médico-sportif formé en Activité Physique Adaptée (APA) qui accueille les bénéficiaires dans les locaux de l’association à la Maison des Associations, l’oriente vers les activités les plus adaptées et assure le suivi.

– Deuxième option pour le médecin : faire lui-même la prescription médicale en préconisant une activité physique, sa fréquence et son intensité. Il adresse alors directement son patient à l’une des 10 associations partenaires* ou sur les Chemins de la Forme.

– Exemple : pour des séances de surf ou de SUP, le patient se voit remettre les coordonnées du Biarritz Associations Surf Clubs où un moniteur formé va le prendre en charge pendant les 3 mois.

N.B. : Les éducateurs relais dans les clubs sportifs partenaires sont sensibilisés au Sport Santé lors d’une formation de 14 heures dispensée par différents professionnels : médecin, éducateur médico-sportif, psychologue, diététicienne, kinésithérapeute/ostéopathe.

Tout patient peut également bénéficier d’un bilan nutritionnel à l’Espace Santé Active de Bayonne où 3 diététiciennes sont mises à disposition dans le cadre d’un partenariat avec la CPAM.

Combien ça coûte ?

Ce dispositif ne coûte rien à l’Assurance Maladie : ce n’est pas « la Sécu qui paye l’abonnement à la salle de sport ».

La consultation médicale initiale pour un autre motif (pathologie aiguë, consultation de routine…)  est prise en charge comme une consultation normale par l’Assurance-Maladie. Le médecin profite de cette consultation pour proposer au patient d’intégrer le dispositif et lui remettre un Pass’Sport Santé et un podomètre.

L’entretien d’évaluation du médecin au cours duquel le patient est orienté vers un programme d’activités physiques, est rémunéré au médecin 25 euros par Biarritz Sport Santé grâce au nouveau moyen de paiement dématérialisé Chèque Santé.

L’évaluation du bénéficiaire avec l’éducateur médico-sportif de l’association Biarritz Sport Santé est gratuite.

Une participation symbolique de 10 € est demandée aux bénéficiaires du programme d’accueil pendant 12 semaines dans les clubs sportifs. La gratuité est proposée pour les patients bénéficiant de la CMU.

Le coût d’accueil dans les clubs est remboursé aux associations par l’association Biarritz Sport Santé sur la base d’un forfait global de 50 euros pour les 12 semaines, financés grâce aux soutiens des partenaires Chèque Santé et du Groupe Pasteur Mutualité.

Quelle évaluation ?

Elle est d’autant plus nécessaire que peu de références existent en France sur le sujet. Elle est menée par l’ISPED, organisme rattaché à l’Université de Bordeaux et spécialisé dans la promotion de la santé et le développement social. L’ISPED est associé à la préparation du projet pilote depuis l’origine pour veiller à sa conformité avec les objectifs de santé publique.

Les partenaires de l’opération :

Ce projet pilote est mené par l’association Biarritz Sport Santé avec le soutien de la Ville de Biarritz en partenariat avec les acteurs nationaux et locaux de la santé (INPES, ARS, CPAM-Santé active) et du sport (Fondation du Sport français, CROS, CDOS) ainsi qu’avec la Société Française de Médecine de l’Exercice et du Sport (SFMES). Il bénéficie du soutien financier de deux partenaires privés : le Groupe Pasteur Mutualité et la société Care Labs à l’origine du Chèque Santé®. Le dispositif bénéficie aussi de l’appui technique de différents acteurs locaux, dont la CCI de Bayonne Pays Basque.

Pour Gérard Saillant, président de Biarritz Sport Santé, « la multiplication d’initiatives locales de ce type est une première réponse à l’alerte lancée le 6 mai dernier par l’OMS lors du Congrès Européen sur l’Obésité, faisant état de projections inquiétantes (taux d’obésité de 29% pour les femmes et de 25% pour les hommes en France en 2030) et réclamant des politiques de prévention et de lutte contre ce fléau. »

Pour Michel Veunac, maire de Biarritz, « ce projet pilote s’inscrit dans la logique de la démarche engagée par la Ville depuis 2009 en matière de sport santé et témoigne de la qualité des réseaux de partenariats locaux qui ont été constitués avec les médecins, les associations et les clubs sportifs pour faire de Biarritz un territoire de référence en la matière. »

Guillaume Barucq, adjoint au maire à l’Environnement, à la Qualité de Vie et au Bien-être : « Nous avons voulu proposer des activités plus spécifiques à Biarritz comme le surf et le stand-up paddle. Connaissant les bienfaits du surf et du SUP dans différentes indications, il était logique d’intégrer ces activités dans cette expérimentation. Le surf présente peu de contre-indications s’il est pratiqué dans des conditions adaptées aux capacités de la personne avec un bon encadrement comme c’est le cas avec le BASCS. Il n’y pas de limite d’âge, de taille ou de poids pour pratiquer le surf. »

Vincent Daffourd, Président de Care Labs qui a lancé Chèque Santé a lui-même bénéficié d’un programme « Sport Santé » basé sur la Surf Thérapie en complément du traitement médical hospitalier qu’il suivait dans le cadre d’une pathologie pulmonaire. Ce qui fait de lui le meilleur ambassadeur pour ce pilote.

Autre partenaire clé de cette opération pilote, le Groupe Pasteur Mutualité qui souhaite promouvoir la prévention santé. La prévention primaire, secondaire et tertiaire passe par le Sport Santé. Pour le Docteur Michel Cazaugade, Président de Pasteur Mutualité, « si ce dispositif pionnier est étendu à toute la France, nous aurons fait un grand pas dans les coûts évités en matière de santé. »

* Liste des Associations partenaires de Biarritz Sport Santé au 17 Septembre 2015 :
– Biarritz Associations Surf Clubs (Surf et SUP)
– Biarritz Olympique Natation (Natation et Aquaforme)
– Le Flocon à la Vague (Marche Aquatique)
– Biarritz Olympique Athlétisme (Marche nordique)
– Union Sportive de Biarritz (renforcement musculaire, streching, Pilates)
– Les 3A (Marche Active et Gym Active)
– Rando Plaisir 64 (Randonnée pédestre)
– Gym Volontaire (Gym, streching, aquagym, Pilates)
– Kunming Biarritz (Qi Gong)
– Océanic Karaté Club Biarritz (renforcement musculaire/entretien de la condition physique)

A propos de l'auteur :

Médecin, surfeur, auteur du livre Surf Thérapie. Adjoint au maire de Biarritz à l'Environnement, Qualité de Vie et Bien-Être.

 

Tags: , , , , , , , , ,

 

4 Commentaires

  1. laurence Ben Harroche - Declercq dit :

    Initiative intelligente et structurée à adapter au potentiel sportif de chacune de nos régions…

  2. Pierre Lavoie dit :

    Super initiative!
    Vraiment intéressant de lire votre modèle. Ici au Quebec, on vient de démarrer une initiative semblable mais avec tous les médecins de familles. Depuis deux semaines 8,600 médecins ont reçus un bloc de prescription d’ordonnances et peuvent mettre leurs patients à l’activité physique pour améliorer leur bilan santé.
    L’initiative est rendu possible grâce à une association avec le grand Defi Pierre Lavoie et l’association des omnipraticiens du Quebec (FMOQ)
    On va suivre votre progression à distance.

    Pierre Lavoie

  3. Dominic Gagnon md dit :

    Bravo pour ce projet-pilote!

    Ici au Québec, dans le cadre du « Grand Défi Pierre Lavoie prescrit par les médecins de famille » (voir le site internet: legdpl.com) nous avons complété en août 2015, un premier projet-pilote où la douzaine de médecins de famille de la municipalité de La Baie au Saguenay ont prescrit de l’activité physique à leur patient en utilisant le concept des cubes d’énergie du GDPL; 1 cube équivalent à 15 minutes d’activité physique. Parallèlement à cette initiative, un club de marche ouvert à tous, a vu le jour à La Baie pour donner un encadrement supplémentaire aux patients désireux de suivre l’ordonnance médicale d’activité physique. L’établissement de santé local a fourni les service d’une kinésiologue à raison de deux heures par semaine pour cet encadrement.
    Dans ce contexte, une moyenne de 62 marcheurs par jour se sont présentés aux activités de marche cumulant ainsi près de 8500 cubes d’énergie pour la période de trois mois sur laquelle s’est échelonnée le projet.

    Le Grand défi Pierre Lavoie prescrit par les médecins de famille a officiellement débuté en septembre 2015 à la grandeur de la province de Quebec implicant environ 8600 md de famille. On parle maintenant de la possibilité de dégager les pistes cyclables en hiver afin de faciliter l’accès à la marche tout au long de l’année. Deux grands rassemblements de milliers de marcheurs sont prévu les 24 et 25 octobre prochain afin de supporter l’initiative des « cubes d’énergie sur ordonnance »
    Pourrait-on penser éventuellement à un jumelage international des villes de La Baie au Québec et de Biarritz en France? L’idée est lancée.

    Dr Dominic Gagnon, médecin de famille et ambassadeur pour « Le grand défi Pierre Lavoie »
    Long de

  4. Chers amis …

    Ayant fréquenté Biarritz , étant un surfeur passionné , étant Québécois … et bien je suis tout à fait prêt à me faire prescrire – au plus tôt – des séances de surf . Je pourrais ainsi avoir une journée de congé ici et là me permettant d’aller surfer dans el Maine en fin de semaine sans que ce soit un marathon .
    Si vous désirez un premier  »patient » , j’en suis !

    A 60 ans , sans pension , sans retraite assurée , je vais devoir travailler tout le reste de ma vie . Aussi bien , alors , travailler heureux grâce à une prescription qui me permettra de justifier quelques journées de surf par mois qui garantiront ma santé mentale et physique pour les années à venir .

    Et je suis très sérieux …
    Il y a des surfeurs au Québec .
    La mer est curative , on le sait depuis longtemps .
    Le surf est hédoniste , il procure une joie de vivre comme peu d’activités le font .

    Je n’ai pas de médecin de famille . Depuis bien plus que le délai maximum annoncé par le gouvernement . Je travaille de longues heures , une activité stressante sans reconnaissance et sans espoir d’améliorer mon sort . Le sort s’est acharné sur moi ces dernières années et jamais je n’ai baissé les bras .

    Pour les quelques années qui me restent , je ne peux pas imaginer obtenir une prescription de surf ?
    Voilà qui serait plus profitable que des Advil ( que je prends ) et des antidépresseurs ( que je ne prends pas ) …

    Cette initiative est géniale et digne de la France !
    Si elle vient au Québec , je souhaite être le premier surfeur à en profiter et à en parler dans mes écrits .

    Au plaisir , messieurs !

    Jean Pierre

Laisser un commentaire