Le thème de mon prochain livre sera : Naturopathie par la Mer. Je ne peux pas encore vous dire quand une version papier sera publiée : tout dépendra du temps que je mettrai pour mener à bien ce nouveau projet éditorial. Il s’agira de mon troisième livre après Surfers’ Survival Guide et Surf Thérapie. Comme pour ce dernier, les chapitres seront publiés au fur et à mesure sur le Blog Surf Prevention. Voici les lignes directrices du livre :

« Seule la Nature guérit les malades » disait Hippocrate, père de la médecine. Dans Naturopathie par la Mer, nous allons étudier comment l’océan, plus vaste milieu naturel de la planète qui occupe 70% de sa surface, peut nous aider à nous sentir mieux et à nous soigner.

L’ouvrage Naturopathie par la mer se veut complémentaire de Surf Thérapie qui est plutôt axé sur l’activité physique en bord de mer. Dans ce nouveau livre, nous aborderons plus spécifiquement les bienfaits de la mer et de ses produits au travers de l’alimentation et de l’hygiène de vie.

Nous connaissons depuis la nuit des temps les bienfaits des produits de la mer pour notre santé. L’homme de Néandertal consommait déjà des fruits de mer il y a plus de 150.000 ans. Depuis ces temps immémoriaux, la consommation de poissons et de produits de la mer a participé au développement et à la santé de l’homme sur tous les continents.

Qui n’a jamais entendu dire : « Mange du poisson, c’est bon pour la santé/pour le cœur/pour la mémoire /etc. » ? Les preuves scientifiques s’accumulent pour démontrer les bienfaits du poisson, des fruits de mer ou des algues pour notre santé.

Malheureusement, il nous faut aujourd’hui composer avec la pollution océanique et la contamination de la faune et de la flore marine. On en arrive à des recommandations sanitaires inquiétantes comme celle de ne pas manger plus de deux poissons par semaine, alors que trois étaient auparavant conseillés dans le cadre d’une alimentation saine et équilibrée. Comme les autorités de santé nous recommandent de diminuer notre consommation de poisson, nous n’aurons d’autre choix que de compenser avec d’autres aliments ou de nous supplémenter.

Le livre s’intéressera aux moyens de consommer les meilleurs produits de la mer au XXIème siècle, sans risquer une intoxication aiguë ou chronique… Il essaiera de répondre à des questions essentielles comme : Quels sont les meilleurs poissons pour notre santé ? Lesquels choisir dans le cadre d’une consommation durable ? Faut-il envisager une supplémentation pour prévenir les carences liées à l’appauvrissement de la ressource ou à sa contamination ?

Dans Naturopathie par la Mer, nous verrons également que l’eau de mer elle-même a des propriétés médicinales, à l’origine de la thalassothérapie qui était une discipline médicale avant de dériver essentiellement vers les soins de confort des « thalasso ».

En contact avec notre corps, l’eau de mer (mais aussi les boues marines, le sable…) peut soulager nos muscles, nos articulations, nos douleurs… La thalassothérapie médicale trouve des indications en rhumatologie, en rééducation fonctionnelle, en pneumologie, en dermatologie, en complément d’une prise en charge nutritionnelle ou psychologique… Ingérée en petites quantités sous forme d’eau de Quinton ou inhalée sous forme d’aérosol dans l’air marin, l’eau de mer peut nous aider à lutter contre une fatigue, un stress…

Nous nous intéresserons aussi aux produits de la mer participant à des traitements médicaux qu’ils soient naturopathiques, de phytothérapie ou faisant partie de la pharmacopée « allopathique ». Des médicaments permettant de soigner des affections graves comme certains cancers nous viennent de la mer. Anti-cancéreux, anti-douleurs, antibiotiques… nombreux sont les remèdes à provenir de l’océan, surnommé la plus grande pharmacie du monde. L’ « Océan-médicament » n’est pas un mythe. Vous serez surpris d’apprendre combien de traitements de référence de la médecine conventionnelle proviennent du milieu marin.

Les meilleurs traitements peuvent être naturels et ne pas coûter un centime. Nous pouvons prendre le contrôle de notre santé grâce à des moyens naturels et utiliser le milieu marin pour stimuler nos défenses et lutter contre les agressions que subit notre organisme. Ce livre permettra de revoir notre hygiène de vie en adoptant une philosophie et un mode de vie tournés vers l’océan.

Le but de ce livre est de mieux comprendre les bienfaits de l’océan pour donner une bonne raison supplémentaire de préserver à tous prix le milieu marin. Notre santé dépend directement de la santé des océans. Si les grands décideurs de ce monde pouvaient le comprendre et lutter activement contre les différentes pollutions qui menacent l’océan (microbiologique, chimique, radioactive…), l’avenir de l’humanité s’éclaircirait.

Les thèmes principaux abordés dans Naturopathie par la Mer seront :

Alimentation à base de produits de la mer : nutrition, hydratation, compléments alimentaires, « détoxification » ;
Hygiène de vie en bord de mer : relaxation, maîtrise du stress, yoga, méditation ;
Thalassothérapie : vertus de l’eau de mer, applications et indications thérapeutiques ;
Traitements marins : médicaments, aérosols, crèmes, etc.

Remarque : l’écriture d’un livre sur la naturopathie par un médecin est une initiative intentionnelle. A l’heure où les gens se tournent de plus en plus vers des médecines alternatives, il faut savoir que la naturopathie n’est toujours pas officiellement reconnue dans un pays comme la France. Il m’apparaît important de montrer qu’une approche naturopathique peut s’intégrer dans une démarche médicale. L’alimentation, l’hygiène de vie et les thérapies naturelles devraient être envisagées avant une prescription médicamenteuse, ou en complément de celle-ci. Primum non nocere, « d’abord ne pas nuire ».

Contact Facebook : Guillaume Barucq.

Surf Prevention Editions.

Photo Coline Menard / Laurent Masurel – Aquashot.

A propos de l'auteur :

Médecin, surfeur, auteur du livre Surf Thérapie. Adjoint au maire de Biarritz à l'Environnement, Qualité de Vie et Bien-Être.

 

Tags: , , , , , , , , , , , , , ,

 

6 Commentaires

  1. oliv dit :

    Cool un nouveau bouquin,

    Ca va ça marche pour toi. Médecin, blogueur, écrivain;) Tu es riche? Lequel de ces métiers te rapporte le plus?

    • @Oliv : il me faudra plusieurs mois ou années pour arriver au terme de ce nouveau projet.

      Ce n'est pas en écrivant un livre qu'on gagne de l'argent, encore moins en animant un blog…

      Ces activités me coûtent beaucoup plus qu'elles ne m'ont rapporté, mais je continue par passion et par plaisir de partager des informations gratuitement sur Internet.

      Et je suis très très loin de rouler sur l'or…

  2. oliv dit :

    Salut Guillaume, c'est sûr que les bouquins autour du surf, je conçois que ça ne vende pas en très très grande quantité… écris un roman sinon!

  3. sebastien dit :

    je confirme. je suis psy et j'anime le site psychologue.fr si je devais compter mes heures je travaille a perte sur le site depuis des années mais son but comme ici n'est pas de faire de l'argent (heureusement il y a d'autres façons de penser que argent argent argent).

  4. Le livre s’appelera finalement « Detoxseafication » et j’espère avoir le temps de finir de l’écrire pendant l’été 2013.

    Plus d’infos: https://blog.surf-prevention.com/2013/02/21/detoxseafication-livre/

  5. Clo dit :

    Qui n’a jamais entendu dire : « Mange du poisson, c’est bon pour la santé/pour le cœur/pour la mémoire /etc. » ?

    OUi c’est vrai que l’on entend dire beaucoup de bêtises (pour être polie).
    Je ne mange ni viande NI POISSON NI FRUITS DE MER depuis 35 années en arrière et je m’en porte très bien. Les poissons sont faits pour être regardés pour leur beauté ; pas pour être mangés. Demandez-leur leur avis, ils vous diront qu’ils préfèrent vivre leur vie de poisson et ne pas finir dans l’estomac d’un être humain. La chaîne alimentaire étant encore obligatoire et nécessaire, cantonnons-la au monde qui la concerne et cessons de manger les animaux ; l’être humain a un cerveau pour réfléchir, décider, faire des choix. Il a le choix, les animaux ne l’ont pas. Merci de penser à tout ça qui est non exhaustif.
    Cordialement.

Laisser un commentaire